Maladies

Le syndrome de Morton : comment mieux le connaitre ?

Par blouse1 , le octobre 24, 2023 - 4 minutes de lecture
le syndrome de morton

Le syndrome de Morton est une condition douloureuse qui affecte les pieds. Cette maladie peut provoquer des douleurs intenses chez les personnes qui en souffrent. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur cette pathologie.

Qu’est-ce que le syndrome de Morton ?

Le syndrome de Morton, également connu sous le nom de névrome de Morton, est une condition médicale qui affecte les pieds, en particulier la zone située entre les orteils. Il tire son nom du chirurgien orthopédique américain Thomas George Morton, qui l’a décrit pour la première fois en 1876. Cette pathologie est caractérisée par l’inflammation et l’épaississement du nerf plantaire interdigital, généralement entre le troisième et le quatrième orteil. Elle peut être causée par une compression répétée ou excessive du nerf, résultant souvent d’une déformation des pieds, d’une mauvaise posture ou d’un usage excessif.

Les personnes les plus susceptibles de développer ce syndrome sont celles qui portent régulièrement des chaussures étroites à talons hauts ou celles qui pratiquent des activités à fort impact (la course, le saut…). Les symptômes du syndrome de Morton peuvent varier, mais les plus courants sont :

  • une douleur vive et brûlante dans la partie avant du pied,
  • la sensation d’avoir un caillou ou un objet étranger sous l’orteil affecté,
  • un engourdissement et des picotements dans les orteils.

Ces différents symptômes peuvent s’aggraver pendant la marche. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le syndrome de Morton, vous pouvez vous rapprocher d’un spécialiste du domaine comme un ostéopathe.

syndrome de Morton soulager les symptômes

Peut-on guérir de ce syndrome de Morton ?

La guérison du syndrome de Morton dépend de la gravité de la condition. Durant les premiers stades de la maladie, des traitements conservateurs peuvent être recommandés, tels que :

  • le port de chaussures plus larges et plus confortables,
  • l’utilisation de semelles orthopédiques,
  • des injections de corticostéroïdes pour réduire l’inflammation,
  • des médicaments pour soulager la douleur.

Dans certains cas plus sévères où les traitements conservateurs ne suffisent plus, une intervention chirurgicale peut être envisagée. La chirurgie vise à libérer le nerf comprimé et à corriger les problèmes anatomiques responsables du syndrome de Morton. Il est important de souligner que la guérison totale peut prendre du temps. D’ailleurs, certains patients peuvent continuer à ressentir des symptômes résiduels même après le traitement.

Par conséquent, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé spécialisé dans les troubles du pied pour obtenir un diagnostic précis et un plan de traitement approprié.

Éviter la récidive grâce à quelques conseils

Pour éviter de développer le syndrome de Morton, il vous faudra adopter certaines habitudes au quotidien. Pour commencer, optez pour des chaussures qui offrent un bon soutien de la voûte plantaire et qui sont suffisamment larges pour permettre aux orteils de bouger librement. Évitez les chaussures étroites ou à talons hauts qui peuvent comprimer les nerfs. De plus, si vous avez des problèmes de pieds ou d’arche, envisagez d’utiliser des semelles orthopédiques pour améliorer la répartition du poids et réduire la pression sur les nerfs.Lors de la pratique de vos activités sportives, faites preuve de prudence afin d’éviter les traumatismes qui pourraient entraîner un syndrome de Morton. Avant toute activité physique, prenez le temps de vous échauffer correctement et de faire des étirements pour préparer vos pieds et éviter les tensions excessives. Il est également important de contrôler votre poids. Maintenir un poids convenable permet de réduire la pression exercée sur les pieds, diminuant ainsi le risque de problèmes nerveux.

blouse1

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.