Les jeunes filles c’est comme les lois, c’est fait pour être violées.

Un professeur qui dit cela à ses externes lors d’une consultation, en parlant des recommandations qui ne sont pas toujours à suivre à la lettre dans certains cas.